La semaine dernière, l’organisation de Defqon.1 Australia a reçu une lettre de Shane Rattenbury, chef du parti ACT Greens. Dans cette lettre, il propose de transférer tous les événements futurs de Defqon.1 à Canberra, la capitale Australienne. Suite à cela, l’organisation pourrait mettre en place des tests de dépistage de drogues.

LIRE AUSSI: « Defqon.1 ne pourra pas continuer dans sa forme actuelle »

Lors de la dernière édition Australienne de Defqon.1, deux personnes sont mortes et plusieurs ont dû êtres hospitalisées. Suite à cela, la premier ministre australien de la Nouvelle-Galles du Sud, Gladys Berejiklian, a réagi en annonçant vouloir totalement bannir le festival sur le territoire australien. Ces déclarations ayant suscité de vives réactions au sein de la communauté Hardstyle et également de la population australienne en général.

Néanmoins, l’organisation est maintenant invitée à déménager dans une nouvelle ville :

« Je voudrais vous encourager à penser à déplacer les futurs festivals et événements à Canberra, où des tests de dépistage de drogue pourront être mis en place pour minimiser les risques pour les festivaliers.

Les Verts veulent faire de leur mieux pour que les festivaliers puissent s’amuser en toute sécurité, au lieu de prendre des risques évitables. « 

Alors que Gladys Berejiklian s’est toujours opposée à une éventuelle mise en place de dépistage de drogues, Rattenbury voit cela comme une bonne idée. Il a également déclaré que la recherche sur les tests de dépistage de drogues au Groovin the Moo Festival (un festival de musique australien) avait été effectuée, après quoi cela avait été qualifié de « succès retentissant« .

Crédit : ABC.net.au

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.